Le parc Bougainville est un véritable poumon vert chargé d'histoire en plein centre de Papeete.
À voir/À visiter

Le parc Bougainville à Papeete

Histoire riche et réaménagement

Le parc Bougainville à Papeete était à l’origine appelé “Place publique de Papeete”. C’est ainsi que dans les années 1840, il abritait de nombreux bâtiments administratifs tels que le magasin général militaire, la direction du port, la poste, et d’autres services. Le 29 juin 1880, c’est ici qu’eut lieu la cérémonie durant laquelle le roi Pomare V consacra la réunion des îles de la Société à la France. Mais en 1906, un cyclone détruisit la quasi-totalité des bâtiments. La poste fut reconstruite à plusieurs reprises et resta le seul bâtiment administratif sur la place. En 1934, elle fut inaugurée et baptisée Place Albert 1er en hommage au roi des Belges. Plus de 30 ans plus tard, le 6 avril 1968, un buste en bronze du navigateur Bougainville fut installé dans le parc. En effet, ce dernier était convaincu d’avoir, le premier, découvert Tahiti. Mais il ignorait que le navigateur Samuel Wallis y avait accosté moins d’un an auparavant. Après quoi, tout naturellement, les habitants ont donné le nom du navigateur au site, ne sachant plus réellement qui était Albert 1erCependant, ne voulant pas créer d’incident diplomatique avec les Belges, le parc continua officiellement à être appelé Albert 1er. Et finalement, ce n’est qu’en 2005 que le parc fut officiellement rebaptisé Bougainville.

Un hommage au navigateur Louis-Antoine de Bougainville

Le parc tire son nom du Comte Louis-Antoine de Bougainville, un navigateur français du XVIIIe siècle. Cet officier de marine, explorateur et écrivain français, est né le 12 novembre 1729 à Paris. Il y est mort le 31 août 1811. Capitaine, il a mené de 1766 à 1769, le premier tour du monde commandité par le gouvernement français en tant que commandant de la frégate “La Boudeuse”. Il débarqua à Tahiti en 1867. Le récit de son aventure qu’on peut lire aujourd’hui dans « Voyage autour du monde, son journal de bord publié en 1771, fit sensation dans les sociétés européennes de l’époque. En effet, il surnomma Tahiti “Nouvelle-Cythère”, créant ainsi le mythe du paradis terrestre où l’amour est libre et la morale naturelle. Bougainville alla jusqu’à écrire : “Je me croyais transporté dans le jardin d’Eden.” Quand il quittera Tahiti, Bougainville embarquera avec lui le jeune Ahutoru. Ce gamin sera le premier Polynésien à découvrir l’Europe.

Le mémorial

Le monument érigé dans ce parc a été inauguré le 14 juillet 1909. Réalisé par le maître statuaire Antide Marie Péchiné, le buste en bronze de Bougainville placée au sommet du mémorial se dressait à l’origine de l’autre côté du boulevard, sur le quai où les bâtiments de guerre venaient s’amarrer. L’ensemble a été déplacé dans le parc où l’on peut l’admirer aujourd’hui le 6 avril 1968.

Le mémorial Bougainville dans le parc du même nom à Papeete.
Le mémorial Bougainville

L’histoire des 2 canons

Les 2 canons qui encadrent le mémorial ont eux aussi leur histoire. Celui à gauche du mémorial quand on le regarde appartenait au Seeadler” (Aigle des mers). Dernier navire corsaire de l’histoire, commandé par le Comte allemand Félix Von Luckner (1881 – 1966), il terminera brutalement sa carrière en 1917, drossé sur le récif de Mopelia.

De l’autre côté du mémorial, le canon de 100 millimètres armait La Zélée. Cette canonnière française était commandée par le lieutenant de vaisseau Maxime Destremau. Ce militaire était chargé de la défense de la ville de Papeete lors de l’attaque de la ville par deux croiseurs allemands le 22 septembre 1914. Frustrés de se voir refuser le charbon dont ils avaient besoin pour rentrer d’urgence en Europe, les Allemands ouvrirent le feu, coulant La Zélée dans le port et détruisant une grande partie du centre-ville.

Bateau de guerre dans le port de Papeete en 1914.
Attaque de Papeete le 22 septembre 1914

Un espace vert en plein cœur de la ville

Le Parc Bougainville est un havre de paix au centre-ville de Papeete. D’une superficie d’un demi-hectare, il est bordé par l’avenue du Général-de-Gaulle, la rue Dupetit-Thouars, le boulevard de la Reine-Pomare-IV, et l’hôtel des Postes. On y trouve un bassin alimenté par la source Pape’ete, eau qui jaillit en tahitien, des bancs, des tables, et même un espace de jeux pour les enfants. Les essences végétales variées, dont une adorable bambouseraie, ajoutent à la beauté du parc. Aujourd’hui, le Parc Bougainville est un endroit où les gens se retrouvent, se détendent, et se ressourcent.

En plein centre ville, le parc Bougainville de Papeete.
La végétation dense et tropicale du parc de Bougainville

In fine

Que ce soit pour une pause déjeuner, une promenade, ou simplement pour profiter de la nature, ce parc offre un espace vert bienvenu au cœur de la vie urbaine. Le seul petit bémol qu’on pourrait lui trouver, c’est qu’on ne peut pas y pratiquer la pétanque, un des sports rois à Tahiti. Pourtant c’est  le cas chez nos voisins calédoniens, à Nouméa, sur la célèbre place des cocotiers. Alors espérons qu’un élu tombe sur cet article et que lui vienne l’idée lumineuse de nous pondre un petit espace où taquiner la boule. À moins que je prenne carrément rendez-vous avec le maire de Papeete pour lui en parler. Attention, j’en suis capable… 😉

DJI OSMO POCKET 3
DJI OSMO POCKET 3

Cette vidéo a été tournée avec une DJI OSMO POCKET 3. Si vous voulez vous en procurer une, merci de le faire en suivant ce lien ou en cliquant sur la photo. Les quelques euros gagnés me permettront de continuer à tenir ce blog à jour et pour vous ce ne sera pas plus cher😉

Tu as trouvé cet article utile ? Partage le à tes amis ;-)

En savoir plus sur Tahiti Pratique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *